Lionel Balme

Recherche

Les fonctions que j'occupe actuellement à Immotronic ne permettent pas de donner lieu, pour le moment, à des publications scientifiques ou techniques. Les travaux présentés ici sont donc le fruit de mon travail au LIG jusqu'en 2009.


Mon domaine de recherche concerne l'Ingénierie de l'Interaction Homme-Machine dans le cadre de l'Informatique Ambiante.

Une liste exhaustive de mes publications est disponible sur ma page du site web de l'équipe IIHM.

Dernière publication

IHM 2009

Conférence francophone internationale, avec comité de lecture.
Article long.

Ethylene : composants dynamiques pour la mise en œuvre d’IHM plastiques en informatique ambiante

L’informatique ambiante impose de nouvelles contraintes sur la manière de construire les interfaces Homme-Machine (IHM). Traditionnellement centralisée sur un unique dispositif, l’IHM doit maintenant être distribuable de manière opportuniste sur un ensemble dynamique de dispositifs hétérogènes. Ces nouvelles IHM, dites plastiques, sont abordées dans cet article sous l’angle du génie logiciel (GL). Ce sont des logiciels répartis, dynamiquement adaptables, capables de s’affranchir de l’hétérogénéité des dispositifs et des logiciels. Les solutions actuelles de l’état de l’art en GL et systèmes répartis ne tiennent pas compte de la spécificité de l’interaction homme-machine. Nous proposons donc Ethylene, un cadre conceptuel et technique pour développer des IHM plastiques en informatique ambiante. Notre solution s’appuie sur l’intégration des approches dirigées par les modèles, d’une combinaison particulière de l’approche à composants et de l’approche à service et d’une manière originale de s’affranchir de l’hétérogénéité des modèles de communication intercomposant.

PDF : [ article ] | [ présentation ]

DOI : http://doi.acm.org/10.1145/1629826.1629839

Thèse

Interfaces Homme-Machine Plastiques : Une approche par composants dynamiques

Télécharger ma thèse au format PDF

Résumé

Cette thèse s’inscrit dans le domaine de l’interaction homme-machine (IHM) et s’intéresse à l’adaptation dynamique des systèmes interactifs dans le cadre de l’informatique ubiquitaire. Dans ce cadre, les interfaces utilisateurs doivent devenir plastiques, c’est-à-dire être capables de s’adapter ou d’être adaptées au contexte de l’interaction tout en préservant leur utilisabilité.

L’objectif de cette thèse est de comprendre la problématique de la plasticité des IHM à l’exécution et de la traiter sous l’angle du génie logiciel. L’étude de cette problématique montre qu’un système interactif plastique est un logiciel réparti, reconfigurable dynamiquement et constitué d’entités logicielles hétérogènes. Or, aucune proposition de l’état de l’art des systèmes interactifs plastiques ne couvre totalement l’espace problème de la plasticité à l’exécution. De même, aucune solution du génie logiciel pour la construction de logiciels répartis reconfigurables dynamiquement ne prend en compte les spécificités des IHM plastiques.

Cette thèse propose une décomposition logicielle de référence qui identifie l’ensemble des fonctions nécessaires à la plasticité des systèmes interactifs, ainsi qu’Ethylene, un modèle à composants dynamiques issu d’une combinaison des approches à composants et à services. Ethylene est conçu pour répondre aux spécificités de l’IHM, et permet de constituer dynamiquement des assemblages reconfigurables de composants IHM de nature hétérogène. Enfin, un langage XML et un cadre de développement incarnent le modèle Ethylene sur un plan technique.

Mots-Clés

Interaction Homme-Machine (IHM), Interface Utilisateur plastique, adaptation dynamique d’interface homme-machine, adaptation à l’exécution, composant orienté service, assemblage hétérogène de composants logiciels.